Essai : RS3 Sportback


Bastien a eu la chance de participer à l’Audi Driving Expérience du Castellet pour découvrir la nouvelle RS3 Sportback voici son récit.
Après un peu moins de 8h de route j’aperçois un panneau « circuit du Castellet », le sourire aux lèvres . Je passe devant le circuit mais je continue ma route, le rendez-vous est à 19h30 à l’hôtel situé quelques centaines de mètres plus loin.

18h00, j’arrive à l’hôtel et je vais enfin pouvoir souffler de ce grand trajet, je prends possession de ma carte d’accès pour découvrir là où je vais dormir. L’hôtel est du style contemporain, à l’image de la marque, on peut se sentir presque chez soi 🙂 . Sur le bureau m’attend une petite lettre pour me souhaiter la bienvenue et rappel un brièvement le planning de demain.

19h30, je descends dans le hall de l’hôtel comme convenu dans l’invitation, j’y retrouve l’organisatrice. J’ai une feuille d’accord sur l’image à signer, car j’apprends que demain un « tournage » est programmé pour myaudi mag.

Nous nous rassemblons autour d’une table, et la grande surprise ! J’apprends que nous ne sommes réellement que 10 sur la France à avoir la chance d’être là 🙂 . Quelque verre plus tard nous apprenons que les voitures sont arrivées sur le parking, elle vienne d’être préparée par le team Oreca pour les sessions de circuit du lendemain. Donc rendez-vous sur le parking et là j’admire avec des yeux d’enfants 5 magnifiques RS 3.

IMG_4528

Elles ont toutes une configuration différente qui joue sur la peinture de la carrosserie et la couleur du spoiler (pack aluminium ou pack noir). Au final, elles ont toutes leur « personnalité » et leur degré d’agressivité, certaines font clairement passe partout ( A condition que le moteur soit coupé) et d’autres dévoile leur sportivité ouvertement.

On nous passe les clefs des véhicules afin d’admirer l’intérieur propre à cette version RS, mais aussi et surtout entendre enfin la nouvelle sonorité (En fait c’est plutôt un rugissement) de son 5 cylindres poussés à 367 chs. Aller ! c’est parti j’ose appuyer sur le bouton star and stop cerclé de rouge, et là… c’est l’explosion derrière moi, j’ai du mal à en croire mes oreilles !

Audi a merveilleusement bien travaillé cette mélodie ! Nous sommes tous bouche baie, le sourire jusqu’aux oreilles à faire « vroom, vroom ! » . Une petite demi-heure plus tard, nous allons manger, il est quand même aux alentours de 21h30.

IMG_4562

Il y a une bonne ambiance autour de la table, la marque est au cœur de toutes les discussions.

8h30 – les choses sérieuses « commence » les RS 3 sont devant la porte de l’hôtel, les bloggeurs qui ont les clefs charge leur valises, et démarre ce fameux 5 cylindres, certain en profite pour faire des prises de son, autant dire que la matinée commence très très bien 😀

Ce matin au programme c’est essai de la TTS, RS 4, RS 5, RS 6 et RS 7 sur route ouverte. Juste de quoi nous faire « patienter » avant de piloter la RS 3 sur circuit, car c’est bien et bien elle la reine de cette journée.

13h30 – Salle de briefing, apprentissage de la base du pilotage, découverte du circuit et règle de sécurité.

14h – Nous voilà en piste à bord de cette monstrueuse RS 3. Premier atelier, accélération et freinage ! Les 367 ch montrent leur présence et se font entendre, mais les freins répondent aux doigts et à l’œil J La prise de confiance en la voiture se prend très rapidement.

Deuxième atelier on commence à analyser les trajectoires, les points de freinage et les difficultés techniques du circuit. Petit à petit le rythme monte et les instructeurs Oreca sont là pour corriger nos erreurs sans gâcher une seule miette du plaisir que l’on prend à piloter.

Petit débriefing, questions/réponses puis nous enchainons sur disons les essais libre ^^ la piste est toute à nous ! J

Premier tour, deuxième tour, troisième tour ! Les freins de la RS 3 sont toujours présents et le système quattro plaque la voiture au sol ! Les sorties de virages se font collé au sièges, les sensations ressentie sont très bonnes. On peut juste regretter un peu les sièges présents dans la R8 pour faire de la piste car ils sont plus enveloppants. Les tours s’enchainent et c’est bientôt le moment de rendre les clefs .

Les derniers tours sont clairement les meilleurs, la bête est apprivoisée, les virages sont connus et le plaisir est maximum !

IMG_4540

Pour conclure sur cet essai, je dirai que la RS 3 est super polyvalente. Elle possède réellement plusieurs visage, d’une avec la personnalisation de sa peinture elle peut passer presque partout comme taper à l’œil de tous. L’audi drive select permet de passer d’une gentille compacte, pratique, qui a une consommation réellement modéré pour ses 367ch, à une voiture bestiale qui abat le 0 à 100 en 4,3 s. Elle risque de surprendre beaucoup de personne non avertie…

B.M